Maizières-la-Grande-Paroisse

                                       
          Commune d'environ 1500 habitants 
     située dans l'Aube en bordure de la Seine

Maizières, d'après M.E. Defer, (histoire de la baronnie de Poussey) viendrait de mazerlae : pauvres cabanes. Ce nom a pu être donné aux chaumières des manants bâties à quelque distance de la demeure seigneuriale de Poussey. Mais le véritable sens à donner à ce mot serait plutôt murailles, clôture, comme en témoignent plusieurs acceptions.

Le village, doté très tôt d'un château féodal, laisse à présumer que ce dernier était entouré de clôtures ou de fossés défensifs, d'où le nom de Maizières.

En 1608, on disait Maizières-sur-Seine, puis devint Maizières-la-Grande-Paroisse. L'appellation Grande Paroisse souligne peut-être à la fois l'étendue du village et le nombre de "communiants" qui y habitaient.

Au Sud-Ouest de Maizières se trouve le hameau des Granges. Cette appellation proviendrait des constructions rurales destinées à recevoir les dîmes payées autrefois en nature au Prieur de St-Georges, à l'abbesse du Paraclet et autres bénéficiaires de terres ecclésiastiques possédées sur le territoire de Maizières, comme l'abbaye de Vauluisant, la fabrique de La Madeleine de Troyes, etc...

Le mot Grange signifie : "en particulier, dépendance des monastères", (selon le dictionnaire Godefroy de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXème au XVème siècle).

A l'opposé, c'est au Nord-Est de Maizières que se trouve le hameau de Poussey. Le nom de "Poussey" serait d'origine celtique. Il viendrait de Pouilly, de Paull - mare - terrain bas et aquatique, pauwl, pull, marais; poël, mare, étang, d'où Pouan, Pougey, et Poucey. De fait, la contrée de Poussey est assez marécageuse.

Le territoire de Maizières-la-Grande-Paroisse ne renferme pas de souvenirs antéhistoriques tels que monuments druidiques, cavernes, etc... Pourtant Maizières, situé dans une vallée fertile, a dû offrir dans les temps les plus reculés un endroit favorable pour un séjour prolongé aux premiers hommes. Ainsi s'expliquerait la présence de divers objets d'origine assez ancienne sur ce territoire.

En 1850 a été trouvé un plat en argent d'environ 20 centimètres de diamètre, d'époque romaine, et un vase antique, intact, en terre cuite noire, de fabrication essentiellement romaine, datant du IIème siècle, au lieu-dit "le Pot de Banselin".

En 1878,  une belle hache en pierre polie silex a été trouvée dans la vallée de la Seine.

En 1895,  une flèche ancienne enfouie dans une tombe a été découverte. Des morceaux d'autres vases, des débris de tuiles romaines, d'amphores et quelques pièces de monnaie romaine très anciennes en bronze ont été trouvés dans la partie du territoire appelée Lechère et Pot Banselin.

En 1908, à 150 mètres environ de l'emplacement de l'ancien château, ont été découverts des squelettes d'hommes, le tout recouvert de 0m60 de terre à peine. Les corps avaient été jetés avec précipitation dans la fosse sans précaution.

Auprès des ossements, on trouva une faux très ancienne, épaisse, et d'une forme particulière qui malheureusement fut brisée par le choc des outils.

Jusqu'ici, aucun vestige d'ancien cimetière n'a été trouvé à Maizières. Cependant, les lieux-dits "l'Homme Mort", "le Croniat" (aux Granges) et "le Craon" (à Poussey) indiqueraient d'anciens cimetières.